mardi 9 novembre 2010

11 novembre - Journée du souvenir

C'est l'occasion de consulter cette carte qui donne une information individuelle pour chacun des roscovites dont le nom est inscrit sur le Mémorial du cimetière du Vil.
Pendant la Guerre 1914 / 1918, 158 roscovites sont décédés soit au combat, soit de suites de blessures ou de maladies.
Cela représente, sur toute la durée du conflit, une moyenne d'environ 4 morts par mois pour la commune de Roscoff. 
Il est difficile aujourd'hui d'imaginer la violence de cette guerre.



Afficher
Mémorial - Cimetière du Vil - Roscoff 

en plein écran


Photos du Mémorial










vendredi 5 novembre 2010

Communiqués de l'A.S.S.R. dans la presse locale, le 5 novembre 2010


Le Télégramme - ROSCOFF -5 novembre 2010

Cimetière du Vil. - Précisions de l'ASSR

L'Association de sauvegarde des sites de Roscoff (ASSR), à la suite du jugement prononcé par le tribunal administratif de Rennes du 14 octobre 2010, nous a adressé le texte suivant:
«Le conseil d'administration de l'ASSR s'est réuni, le 2 novembre, sous la présidence de Pierre-Marie Guastavino, afin d'examiner le jugement prononcé le 14 octobre 2010 par le tribunal administratif de Rennes au sujet de la demande d'annulation de la décision prise le 18décembre 2009 par le conseil municipal de Roscoff afférente au cimetière du Vil. Il relève avec intérêt que les juges rappellent à tous que les inhumations y sont toujours possibles contrairement à ce qu'il a été laissé croire jusqu'alors.

En l'espèce, dans les caveaux de famille à concurrence des places disponibles. Ce qui signifie que toute interdiction directe ou indirecte d'inhumation n'aurait aucune base légale et serait donc arbitraire. Ce droit ne deviendrait caduc que si le sol était, dans l'avenir, affecté à un autre usage après qu'il fut reconnu - ce qui n'est pas le cas à ce jour - d'utilité publique.

En revanche, il déplore qu'une évidence n'a pas été reconnue: le cimetière maritime du Vil constitue dans sa globalité un monument remarquable digne d'être, en cette qualité, préservé. Il constitue, en effet, un ensemble identitaire de la ville de Roscoff que chacun devrait avoir pour souci de maintenir. Et au-delà par respect et en hommage pour tous ceux qui y sont inhumés et qui ont contribué par leur intelligence et leur travail à faire de Roscoff une cité de caractère.

L'ASSR continuera à œuvrer pour que cette qualité de Cité de caractère ne soit pas retirée à Roscoff». 

Ouest-France – Roscoff – 5 novembre 2010
Fermeture du cimetière du Vil :
Sauvegarde des sites réagit
L'association de Sauvegarde des sites de Roscoff (ASSR) s'est réunie sous la présidence de Pierre-Marie Guastavino, qui a examiné le jugement prononcé le 14 octobre par le tribunal administratif de Rennes, au sujet de la demande d'annulation de la décision prise le 18 décembre 2009 par le conseil municipal de Roscoff, par rapport au cimetière du Vil. Le conseil d'administration « relève avec intérêt que les juges rap­pellent à tous que les inhumations y sont toujours possibles, contrairement à ce qu'il a été laissé croire jusqu'alors. En l'espèce, dans les caveaux de famille à concurrence des places disponibles. »
Et de continuer : « Ce qui signifie que toute interdiction directe ou indirecte d'inhumation n'aurait au­cune base légale et serait donc arbitraire. Ce droit ne deviendrait caduc que si le sol était, dans l'avenir, affecté à un autre usage après qu'il fut reconnu - ce qui n'est pas le cas à ce jour - d'utilité publique. »
En revanche, l'association « déplore qu'une évidence n'ait pas été reconnue : le cimetière maritime du Vil constitue dans sa globalité un monument remarquable digne d'être, en cette qualité, préservé. » ,l constitue « un ensemble identitaire de la ville de Roscoff que chacun devrait avoir pour souci de maintenir. Et au-delà, par respect et en hommage pour tous ceux qui y sont inhumés et qui ont contribué par leur intelligence et leur travail à faire de Roscoff une cité de carac­tère. »
Et de conclure : « L'ASSR continuera à œuvrer pour que cette qua­lité de cité de caractère ne soit pas, à cause d'actions inopportunes, retirée à Roscoff. »

jeudi 4 novembre 2010

Article de presse - Ouest-France du 2 novembre 2010

Ouest-France - Roscoff

Toussaint : le cimetière du Vil peu fleuri -

mardi 02 novembre 2010




Alors que le cimetière du Vil a été sous le feu des projecteurs longuement et souvent depuis le 19 décembre 2009, date de la délibération municipale visant à fermer le lieu aux inhumations, jusqu'au dernier compte-rendu de l'audience du tribunal administratif de Rennes, pour le premier novembre, seules les familles ayant des défunts dans les lieux semblaient être passées.

Le fleurissement de quelques tombes seulement, hier matin, rappelait une date de recueillement pourtant très fédératrice, au milieu d'un cimetière quasi-désert.

Pourtant, la mobilisation des opposants à la fermeture du cimetière du Vil n'est pas retombée, avec une possibilité d'appel, avant le 14 décembre, des décisions du tribunal rennais.

Version imprimable ( pdf)

mercredi 3 novembre 2010

Imaginons ce qu'il est possible de faire ?

Article d'un journal canadien :


Pourquoi pas une visite guidée du cimetière avec votre iPhone?
MARTINE TURENNE . Les Affaires . 01-11-2010 (modifié le 01-11-2010 à 16:17)
Un nombre croissant de cimetières proposent des visites guidées sur iPhone et autres technologies mobiles.
Ce sont des endroits paisibles, souvent verdoyants, qui regorgent d'oeuvres d'art et de magnifiques aménagements paysagers... Pourtant, les cimetières n'attirent pas les foules, en tout cas pas nécessairement pour leur valeur culturelle. Sont-ils mal-aimés ? À tout le moins méconnus, répond Siham Jamaa, analyste au Réseau de veille en tourisme de la Chaire de tourisme Transat, à l'UQAM, qui vient de publier une recension sur le sujet.
voir  : Article complet 


Avez-vous des suggestions à proposer pour donner à ces lieux un intérêt pour la collectivité, pas seulement pour les familles ou amis directement concernés ?


Voir ce lien "La route des cimetières en Europe "