vendredi 22 avril 2016

VISITE DU 20 AVRIL 2016 : A la découverte du cimetière du Vil, son évolution et une de ses particularités : le carré des enfants


 
Une quinzaine d’auditeurs attentifs ont écouté mercredi après-midi Mme Dany GUILLOU-BEUZIT détailler les circonstances de la création du cimetière du Vil en 1833 suite à l’épidémie de choléra qui avait fait 85 victimes en 33 jours, du 2 novembre au 6 décembre 1832.
Le terrain choisi était à l’époque hors de la ville et en bordure de mer. Il a été agrandi à deux reprises en 1866 et 1937. Dany GUILLOU-BEUZIT explique l'organisation actuelle avec trois carrés à droite et six carrés à gauche de l'allée centrale et rappelle brièvement l’origine du calvaire et du monument aux morts avec le détail des bronzes du sculpteur QUILLIVIC.
Autour du calvaire et du monument aux morts après 1921, dans la parcelle la plus au nord, l'emplacement était réservé à l'inhumation des enfants de moins de sept ans ; la mortalité infantile était élevée ; il était donc préférable de ne pas inhumer les enfants dans une concession familiale si l'on ne disposait pas d'un caveau car il faut attendre cinq ans pour ouvrir une concession en pleine terre.
Les carrés des enfants étaient courants dans la plupart des cimetières et ont souvent disparu dans la mesure où la mortalité infantile a considérablement décru au cours du 20eme siècle. Mais Roscoff avait la particularité d'avoir des établissements de santé pour enfants : le sanatorium marin, créé en 1901 par la marquise de Kergariou avec son annexe à Laber, et la villa St Luc.
Le sanatorium disposait d'une concession au cimetière du Vil mais certaines familles ont préféré inhumer leur enfant dans une concession particulière. Il en reste encore quelques-unes de styles différents : encadrement de style "jardinet" en granit ou en bois peint garni de gravillons blancs, petite croix de bois ou en fonte ouvragée, arche soutenue par deux colonnettes de marbre blanc, petite stèle musulmane. Sur un livre de marbre blanc, nous pouvons lire :"A NOTRE PETITE SOEUR CHÉRIE" et sur une stèle de granit : "ELLE AIMAIT TROP LE CIEL POUR RESTER SUR LA TERRE".
Il nous semble que ces tombes font partie de notre histoire et qu'il faut toutes les conserver.

  
 
 
 

vendredi 11 mars 2016

RECHERCHONS DOCUMENTS SUR LE CIMETIERE DU VIL

En vue d'organiser une exposition sur le cimetière du Vil,
l'association est à la recherche de tous documents (photos, cartes postales, articles de presse anciens)
susceptibles d'enrichir son fonds documentaire.

Merci de nous contacter par mail (voir le formulaire de contact dans la colonne de droite).


jeudi 21 janvier 2016

LE BLOG EVOLUE !

Quelques photos ci-contre vous convient à la découverte du Cimetière du Vil !

Vous souhaitez être averti des nouveaux articles ? Ne manquez pas d'indiquer votre mail dans l'encart "Suivre par mail".